MINES DE FER DE BATERE

Le long de la route d’accès, plusieurs éléments rappellent l’activité passée : bâtiments, entrées de galeries (fermées pour raison de sécurité). Ces galeries sont représentatives de la dernière phase de l’activité, lorsque les techniques s’étaient modernisées. Ainsi, à partir de 1900, le minerai extrait fut expédié par câble aérien vers les installations d’Arles-sur-Tech d’où il repartait par le train, après grillage, vers les hauts fourneaux et aciéries du Tarn ou de la Loire.

Lire la suite....